Il existe une importante différence entre le marketing, la publicité et l’image de marque d’une entreprise. Dans un article du site entrepreneur.com (que vous pouvez retrouver ici), Peter Gasca explique très bien la nuance entre ces termes parfois nébuleux. Il est important de saisir la définition de ces mots afi... lire la suite

Ampleur de l’industrie

1 septembre 2011 -  

Les ventes de produits promotionnels ont continué à augmenter en 2008 malgré un ralentissement économique généralisé qui s’est traduit par un déclin de la plupart des autres formes de publicité de masse.

Cette étude démontre la forte croissance continue des produits promotionnels durant le ralentissement économique, ce qui illustre la flexibilité de ce média, son attrait grandissant pour un plus grand éventail de gens avec un plus grand choix d’applications et son efficacité mesurable en tant que moyen de communication.

Ce rapport jette un éclairage sur les utilisateurs de produits promotionnels, l’usage qui en est fait et quels types de produits promotionnels voient leur popularité s’accroître.

Globalement, le rapport montre que la croissance des ventes de produits promotionnels est demeurée forte, même après que l’économie en général ait amorcé une forte baisse au dernier trimestre de 2008.

Au cours des deux dernières années, les revenus de produits promotionnels ont augmenté au rythme annuel de
 7%pour des ventes totales de 3,97 milliards $. Bien que ce niveau soit en deçà du robuste taux de croissance annuel composé de 13 pour cent enregistré par l’industrie durant la décennie précédente, cela n’en fait pas moins l’un des outils publicitaires ayant la plus importante croissance.

Bien que Professionnels en produits promotionnels du Canada donne accès à plus de 360 000 produits promotionnels via leur site web (www.pppc.ca), trois catégories de produits représentent à eux seuls près de la moitié des ventes. Les vêtements (30 %), les instruments d’écriture (9 %) et les contenants à breuvage (7 %) constituaient 46 % de tous les revenus de produits promotionnels en 2008, générant plus de 1,8 milliard $ de revenus. Seulement quatre autres catégories, les calendriers (6 %), les textiles (6 %), les accessoires de bureau et d’affaires (5 %) et les épinglettes, boutons, rubans, autocollants et aimants (5 %) génèrent annuellement des revenus de l’ordre de 200 millions $.

Ces trois catégories sont dominantes depuis que PPPC a entrepris sa première étude en 1998. Le seul changement significatif dans les parts de marché est survenu dans la catégorie des vêtements, qui a connu une baisse de 11,1 pour cent de par des ventes totales de produits promotionnels par rapport à 1998. Mais, malgré ce déclin apparent en termes de parts du total, les ventes réelles de vêtements comme produits promotionnels en chiffres absolus ont augmenté de plus de 250 pour cent pour atteindre leur niveau actuel de 1,2 milliard $.

Consultez le document complet : Étude sur les volumes de vente 2009 faits saillants